Dur d’oreille

C’est la consternation à l’EHPAD « Kan an dour ». Auguste Chélin dit « Gus » est au plus mal depuis hier. Vous me direz que 86 ans c’est un joli score et qu’ici comme ailleurs il faut faire place aux jeunes. Il n’empêche, ça fiche un sacré choc surtout aux aides soignantes qui le connaissent et qui apprécient sa conversation et son humour. Auguste est la mascotte de l’EHPAD, tout le personnel est aux petits soins pour lui. Il est de nature enjouée et a toujours une histoire à raconter.
Mais ce soir on passe devant sa chambre en faisant « chut » car il ne faut pas troubler le repos du mourant. Même sa petite radio toujours allumée est en berne. Auguste a passé toute sa vie dans le vacarme des tracteurs dont il réparait les entrailles avant de les refaire vrombir. Il aimait le son du diesel et l’ambiance bruyante des ateliers.
Ce silence n’est pas de bonne augure.
C’est bien ce que se dit le docteur Lallinec en poussant la porte d’Auguste. Mais après un rapide examen de l’agonisant, il faut bien se rendre à l’évidence, son heure n’est pas encore venue.

- Alors Auguste qu’est ce qui ne va pas ?
- Je veux mourir
- Mais vous êtes en pleine forme, pourquoi voulez-vous mourir ?
- A cause de la radio !
- Et qu’est ce qu’ils ont bien pu encore raconter dans cette fichue radio Auguste ?
- Ils ont dit que chaque malade en fin de vie aurait le droit à une fellation profonde et continue…

Captain Krampouz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3 + 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>